La fermentation de précision, la technologie verte qui peut tous nous sauver

Gianluca Riccio

Technologie

La fermentation de précision peut initier une transformation inimaginable de nos systèmes alimentaires, et déclencher un cercle vertueux qui sauverait littéralement la planète.

Nous sommes arrivés au Cop 27 et les problèmes des Cops 1 à 26 sont toujours là, c'est incroyable de voir des sommets sans fin, des buffets sans fin pour les pauses déjeuner, des déclarations sans fin qui n'entraînent pas d'annulations. Incroyable et frustrant, au point qu'on espère voir des protestations de plus en plus grandes.

Nous avons besoin d'une masse critique vraiment massive pour renverser la situation. Et tandis que nous essayons patiemment de le faire grandir progressivement, nous avons le devoir de garder les yeux ouverts sur les technologies qui peuvent changer l'avenir. Un avant tout : la fermentation de précision.

Concentrons-nous un instant sur la technologie. En particulier, ce qui pourrait être la technologie environnementale la plus importante jamais développée : la fermentation de précision.

Fermentation de précision
Pendant des années pour faire de la bière, aujourd'hui pour faire de la nourriture aussi.

Qu’est-ce que la fermentation de précision ?

Le brassage de précision est une forme raffinée de brassage, un moyen de multiplier les microbes pour créer des produits spécifiques. Pendant des années, il a été utilisé pour produire des médicaments et des additifs alimentaires.

Mais aujourd'hui, dans certaines usines et laboratoires du monde entier, les scientifiques développent une toute nouvelle génération d'aliments à fermentation basique.

Quel genre d'aliments ? Dit rapidement. Certains microbes se nourrissent d'hydrogène ou de méthanol (pouvant également être obtenus grâce à l'utilisation d'énergies renouvelables) et produisent une farine. qui contient environ 60% de protéines. C'est bien plus que le soja (37%) ou les pois chiches (20%).

Lorsqu'elles sont élevées pour produire des protéines et des graisses spécifiques, ces bactéries peuvent créer des substituts à la viande, au poisson, lait, fromage et les œufs bien meilleurs que les légumes. Et faire au moins deux miracles pour la planète.

meilleur lait et brassage de précision
bettermilk, un lait produit à partir de champignons par fermentation de précision.

Premièrement : réduire considérablement l’empreinte de la production alimentaire.

Les estimations indiquent que le brassage de précision avec du méthanol nécessite 1.700 XNUMX fois moins de surface que le soja.

Autrement dit? 138.000 157.000 fois moins que ce qui est nécessaire pour le bœuf, XNUMX XNUMX fois moins que ce qui est nécessaire pour l'agneau. Et cela permet aussi une réduction radicale de l'eau et des émissions de gaz à effet de serre.

L’adoption massive de cette technologie est peut-être la dernière chance dont nous disposons pour éviter l’effondrement de nos systèmes et restaurer une grande partie de la nature.

Comment? En reboisant les vastes zones désormais occupées par le bétail (de loin la plus grande de toutes les utilisations humaines des terres) ou par les cultures utilisées pour les nourrir. Restaurer les forêts, les zones humides, les savanes, les pâturages naturels, les mangroves, les récifs coralliens et les fonds marins.

Deuxièmement, libérer de nombreux pays de la nécessité de dépendent des importations alimentaires.

Toutes les nations les plus vulnérables à l’insécurité alimentaire sont riches d’autre chose : la lumière du soleil. Précisément la matière première nécessaire pour soutenir la production alimentaire à base d’hydrogène et de méthanol.

Le brassage de précision est au sommet de sa courbe de prix – ils ne peuvent que baisser. Si la production était bien répartie (ce qui me semble essentiel), chaque ville pourrait disposer d’une brasserie microbienne autonome, produisant des aliments riches en protéines à faible coût et adaptés aux marchés locaux.

Cette technologie pourrait, dans de nombreux pays, garantir la sécurité alimentaire plus efficacement que l’agriculture.

Fermentation de précision
Oui monsieur, même le « fromage » peut être obtenu.

« Comme c'est dégoûtant, les bactéries ! » et d'autres objections.

C'est la première objection qui reçoit souvent une fermentation de précision. Où est le problème? On mange des bactéries à chaque repas ! Nous en mettons beaucoup volontairement et vivants dans des aliments comme le fromage et le yaourt.

La seconde objection est que ces farines pourraient être utilisées pour produire des aliments ultra-transformés. Et quelle est la différence avec la farine de blé ? Mais ils peuvent également être utilisés pour réduire radicalement les processus de fabrication nécessaires à la production de produits de substitution aux produits d’origine animale, notamment si les microbes sont génétiquement modifiés pour produire des protéines spécifiques.

Cet nous amène à la troisième objection. Certaines cultures génétiquement modifiées posent de gros problèmes. Le fameux maïs « Roundup Ready » est né en Italie uniquement pour élargir le marché d'un herbicide exclusif (contenant du glyphosate) et la domination de l'entreprise manufacturière. Mais les microbes génétiquement modifiés sont utilisés dans la fermentation de précision depuis les années 70 pour produire de l'insuline, un substitut de présure, de la chymosine et des vitamines.

Fermentation de précision : pour tous ou pour quelques-uns ? Le risque « néophobe »

Le risque que ces nouvelles technologies soient l'apanage de quelques multinationales est réel et nous devons y faire face dès maintenant. Il faut s'attendre à une nouvelle économie alimentaire radicalement différente de l'actuelle, qui est bien établie.

Le vrai point de friction, je pense, est la néophobie. Je connais des gens qui ne veulent pas de four à micro-ondes parce qu'ils pensent que c'est mauvais pour leur santé (ce n'est pas le cas), mais qui possèdent un poêle à bois (ce qui est le cas!).

Des campagnes de communication et de sensibilisation sont nécessaires pour prôner la fermentation de précision et d'autres nouvelles technologies qui pourraient nous aider à sortir de notre spirale désastreuse.

Nous espérons le faire en grand nombre, et bientôt.

Pour rendre compte des recherches, découvertes et inventions, contactez la rédaction !

Futur proche et faits quotidiens

Alberto Robiati et Gianluca Riccio guident les lecteurs à travers des scénarios du futur : les opportunités, les risques et les possibilités dont nous disposons pour créer un avenir possible.

dernier