Art numérique, 5 tendances qui vont tout changer en 2024

Gianluca Riccio

prévisions

Tendances de l'art numérique de 2024 au milieu des nouvelles technologies, de l'essor de l'IA et de la résurgence de l'animation 2D

2024 marquera un tournant dans l’art numérique, une année de fusion inattendue et inédite entre intelligence naturelle et intelligence artificielle. Les artistes des principales sociétés d’animation, d’art numérique et d’effets spéciaux sont confrontés à des opportunités sans précédent d’explorer de nouvelles formes de créativité, remettant en question les frontières entre l’art traditionnel et les technologies émergentes.

Voici cinq tendances que nous verrons se développer au cours de l’année à venir.

Le retour de l'animation 2D

Procréer des rêves

En 2024, on assistera à une (ré)évolution de l'animation 2D, portée par l'émergence de logiciels innovants comme Procréer des rêves. Ces outils, avec leurs interfaces intuitives et leurs fonctionnalités avancées, élargiront les possibilités créatives des animateurs.

En plus de Procreate Dreams, de nombreux autres logiciels apparaîtront sur le marché, enrichissant le secteur de nouvelles techniques et modes d'expression. Cette tendance à améliorer et à accélérer la production marquera le début d'un retour à l'ère des courts métrages 2D, qui occuperont également plus d'espace dans les réseaux sociaux, pour donner vie à des expériences visuelles nouvelles et stimulantes.

Animation 3D avec des personnages de plus en plus fluides

Art numérique

En 2024, le monde de l'art numérique et de l'animation 3D sera profondément influencé par les innovations apportées par Weta FX, l'un des leaders de l'industrie des effets visuels. Leur technologie, qui combine intelligence artificielle et rendu avancé, permettra aux artistes 3D de créer des environnements et des personnages ultra-réalistes avec une rapidité et une précision sans précédent.

Les nouveaux outils d’IA réduiront considérablement les temps de production, permettant ainsi aux artistes de se concentrer sur la narration visuelle et la créativité.

De plus en plus de films « sans CGI »

En 2024, la tendance des films affirmant ne pas utiliser de CGI (Computer Generated Imagery) sera encore plus populaire. Ce phénomène, fortement soutenu par beaucoup, semble voué à perdurer.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce sujet précis : Il est courant que les réalisateurs se vantent de l'absence de CGI dans leurs œuvres, appuyant souvent ces affirmations avec des vidéos de tournage montrant des acteurs dans des costumes ultra-réalistes ou des scènes d'action complexes. Cependant, ce que l’on oublie souvent, c’est que ces séquences sont presque toujours améliorées numériquement d’une manière ou d’une autre. Souvent, même dans ces cas-là, la scène entière est générée par ordinateur, en utilisant les images originales comme référence. Ces détails, publiés sur les sites du secteur, restent souvent méconnus du grand public : c'est pour cette raison que j'inventerais le terme « CGI-washing », sauf quelques cas, mais nous en reparlerons plus tard.

La (évidente) vérité ? Grâce au pouvoir de Unreal Engine et acolytes, les plus grosses productions de l’année seront en grande partie « virtuelles ».

L'intelligence artificielle sera un compagnon créatif

Au cours de l’année à venir, l’IA s’imposera comme une collaboration créative indispensable dans le monde de l’art numérique. Les artistes connaîtront une révolution dans leur méthodologie de travail, grâce à des outils d'IA qui non seulement simplifient les processus complexes, mais suggèrent également des changements et des améliorations inspirés par leurs styles personnels.

Cette approche synergique entre l'homme et la machine ouvre de nouvelles voies de créativité : des entreprises comme Adobe e Autodesk ils mettent déjà en œuvre ces innovations, offrant de nouvelles possibilités d’expression artistique.

Art numérique : l’explosion de la « biodiversité »

En 2024, la technologie transformera profondément la manière dont l’art numérique est perçu et apprécié. Un public de plus en plus large pourra expérimenter de nouvelles formes d’expression. Un véritable « mouvement » qui démocratisera l’art, le rendant non plus réservé aux artistes professionnels, mais accessible à tous.

Cette évolution fera émerger de nouveaux talents et styles, enrichissant le panorama artistique d’une diversité sans précédent. Et malgré les nombreux emplois qui risquent d’être perdus à cause de l’IA, elle donnera aux « anciens et nouveaux artistes » la possibilité de disposer de nouveaux moyens et sources de revenus.

2024 en résumé pour l’art numérique : plus, et pour tous

2024 s’avère être une année charnière pour l’art numérique. Avec l’avènement de Procreate Dreams et l’utilisation accrue de l’intelligence artificielle, nous assistons à une ère de créativité et d’innovation extraordinaires. Ces tendances redéfinissent non seulement la manière dont l'art est créé et partagé, mais offrent également de nouvelles opportunités aux artistes et aux passionnés du monde entier d'exprimer leur vision unique. Alors que nous regardons vers l'avenir, il est clair que l'art numérique continuera à nous surprendre et à nous inspirer d'une manière que nous ne pouvons qu'imaginer aujourd'hui.

Pour rendre compte des recherches, découvertes et inventions, contactez la rédaction !

Futur proche et faits quotidiens

Alberto Robiati et Gianluca Riccio guident les lecteurs à travers des scénarios du futur : les opportunités, les risques et les possibilités dont nous disposons pour créer un avenir possible.

dernier