Sommes-nous dans un « univers cannibale » qui se développe en mangeant les autres ?

Gianluca Riccio

Espace

Nouvelle hypothèse controversée sur l'expansion du cosmos : notre univers grandirait en « mangeant » des univers parallèles : pas d'énergie noire

Oubliez l’énergie noire : une nouvelle théorie, aussi fascinante que controversée, ébranle les fondements de la cosmologie moderne. Notre univers, dans une lutte éternelle pour sa survie, pourrait s’étendre en incorporant des univers parallèles plus petits, comme un prédateur dévorant sa proie.

Oubliez les équations abstraites et imaginez un cosmos palpitant, un géant avide qui engloutit des réalités alternatives, assimilant leur énergie et leur matière pour alimenter sa propre croissance sans limites. Une idée qui bouscule nos certitudes et nous amène à explorer des territoires inexplorés, où la physique se teinte de mystère et de science-fiction.

Théorie de l'univers cannibale : une alternative à l'énergie noire

Depuis des décennies, les scientifiques tentent d’expliquer l’expansion accélérée de l’univers par une entité invisible et mystérieuse : l’énergie noire, qui représente environ 70 % de l’univers, et pourtant n’a jamais été directement observée. Son existence n'est postulée que pour justifier la vitesse incroyable avec laquelle les galaxies s'éloignent les unes des autres.

Et si la réponse était à la fois plus simple et plus choquante ? Et s’il n’y avait pas besoin d’une entité invisible pour expliquer l’expansion ? Et si notre univers était en réalité un « cannibale » cosmique, se nourrissant d’univers parallèles pour alimenter sa croissance ?

Univers

Un voyage aux frontières de la connaissance

La théorie, proposée par une équipe (dirigée par le physicien Jan Ambjørn) de l'Université de Copenhague et de l'Institut de technologie de Tokyo, ouvre des scénarios à la fois fascinants et inquiétants. Cela nous amène à nous interroger sur la nature du multivers, la possibilité de réalités multiples et l’infinie complexité du cosmos. Si vous voulez approfondir, peut être trouvé ici.

Bien entendu, il s’agit encore d’une hypothèse, d’un modèle mathématique qui nécessite des preuves concrètes pour être confirmé. Mais sa beauté et son audace nous invitent à explorer de nouvelles voies de connaissance, à dépasser les limites du connu et à nous plonger dans un mystère qui, peut-être, révélera un jour les secrets les plus profonds de notre univers.